Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Message par Jasmine le Mer 6 Oct - 1:24

~°~ FICHE EN CONSTRUCTION ~°~


°- Présentation du joueur -°

Prénom : Priscilla

Age : 21 ans 3/4

Moi J'aime : Beaucoup de chose: Disney (logique, sinon je ne serais pas ici), les mangas et animes, la lecture (liiiiiivres *o*), l'écriture, la poésie, les journées ensoleillées, la langue française, mes amies, écouter de la musique, les animaux, me faire plaisir ...

Moi J'aime pas: Les hypocrites, avoir trop froid ou trop chaud, certains manga (Initial D, par exemple), qu'on me cache des choses, le gens qui se suicident (bon, pas tous, parce que dans certains cas, y a pas d'autres façons de s'en sortir), les gaspilleurs, ceux qui ne respectent rien, ne plus avoir de nutella dans mon placard, ne plus rien avoir à lire ...

Impressions sur le forum : Le design est sympa et l'histoire bien construite! Donc j'espère bien m'amuser.

Un truc comme ça :
"Quand le vent vient de l'Est,
Le soleil est à L'Ouest
Et s'endort
Dans les sables d'or!
C'est l'instant, envoûtant,
Vole en tapis volant
Vers la Magie des Nuits d'Orient"!

-° Personnage °-

Prénom : Jasmine

Surnom : "Mon amour", "chérie" (par Aladdin)

Age : 18 ans dans le premier film (à peu de choses près), donc 33 ans, actuellement.

Inventé ou Existant : Existant!

Actif ou Passif : Actif, de préférence

Equipe : Voleurs qui rôdent dans les dunes qui entourent Agrabah.

Rôle : Chercher un maximum de renseignement. Espionne.

Capacités et style de combat : De ses péripéties avec Aladdin, Jasmine a appris à se battre à mains nues mais elle sait aussi manier le fouet et, occasionnellement, le sabre.
Jasmine est souple, ce qui lui permet de se passer facilement plusieurs obstacles.

Description physique (15 lignes mini) : Si ses cheveux sont d'ébènes et sa peau de satin noir, Jasmine est loin d'être une frêle et fragile princesse.
Son corps mince et élancé, aux formes élégantes, cachent une musculature nerveuse qui lui permet de faire preuve d'une grande souplesse et d'une endurance amplement suffisante pour faire d'elle une bonne combattante. Aux côtés d'Aladdin elle a aussi développé une incroyable agilité. Ce qui lui permet de manier des sabres sans en perdre le contrôle. Et si ses doigts longs et fins préfèrent se poser sur la poitrine de son époux que sur la poignée d'une arme, il ne faut pas attendre d'eux moins de résistance que ceux d'un homme.

Ses grands yeux bruns, souvent remplis d'amour, ont déjà vus beaucoup de dangers et d'aventures autant que de bonheur et d'amour. Son long nez droit a reçu les caresses des doigts avides de son mari tout en gardant l'empreinte subjective des doigts de ses parents quand elle n'était qu'une jeune enfant. Une dentition aussi blanche et pure que la plus belle des nacres était protégée et dissimulée par deux lèvres charnues tout autant habituées à s'étirer en un radieux sourire ou à embrasser qu'à laisser échapper des cris de colères ou même des menaces.
Ces atouts, qui avaient fait si forte impression sur Aladdin la première fois, étaient sertis dans l'ovale d'un visage aussi avenant qu'expressif.

Jasmine, même avec toute la gloire de la beauté qui était la sienne, a un caractère qui ne manque pas de piment. Et cela transparaissait avant tout dans son style vestimentaire: des hauts simples, à manches courtes la plupart du temps à cause de la chaleur de son pays natal, et pantalons bouffants. Elle ne porte des robes ou des jupes que pour les occasions très officielles et les cérémonies qui se voulaient formelles. Ce qui ne l'empêchait cependant pas de se parer de quelques bijoux: colliers, boucles d'oreilles et cerclets pour les cheveux. Ceux qu'elle utilisait étaient ornés d'une pierre souvent assortie à la teinte de ses vêtements. Au quotidien, deux élastiques complétaient la tenue avec le cerclet pour retenir correctement la masse de ses cheveux.

Description psychique: Jasmine est une princesse qui a souvent été malheureuse de son statut. Seule et sans autre ami qu'un tigre, elle s'ennuyait entre les murs de son palais. A partir de là, elle se forgea un fort caractère, désirant liberté et indépendance. Mais une part d'elle resta un peu plus fragile, romantique et aimante.
Son besoin d'amour fut responsable à part égale avec sa fougue et son impulsivité, de sa fuite du palais, quand son père voulu la forcer à se marier.

Quand elle rencontra Aladdin, son impétuosité se calma un peu, au fur et à mesure qu'elle comprit qu'elle avait trouvé quelqu'un qui la comprenait vraiment et qui l'aimait pour ce qu'elle était vraiment.
Les épreuves qui leur furent imposées forgèrent encore son caractère en même temps qu'elles nourrirent son amour pour le jeune homme.
Plus regardante sur la nature profonde des gens que sur les apparences ou leur situation, Jasmine possède donc un sens aiguisé de la justice et de l'équité. Et auprès d'Aladdin, elle put encore améliorer cette capacité, concerné par la vie du peuple comme il l'est.
Mais cela n'a pas été la seule chose qu'elle continua à développer auprès d'Aladdin. Après leurs fiançailles, les deux tourtereaux ont continuer à avoir des ennuis, notamment avec Jafar. Ce qui força Jasmine à devenir de plus en plus combattive, si elle voulait suivre Aladdin dans ses aventures. Bien que, la plupart du temps, celui-ci la vexait en faisant tout pour qu'elle reste à l'écart.
L'amour amena sa générosité à devenir encore plus importante, également, maintenant qu'elle se préoccupait de la vie d'Aladdin et de celle des amis qu'il lui avait apporté en même temps: Abu, le Génie, le tapis, et Yago qui avait fini par rejoindre leur petite équipe. C'est précisément cette générosité qui lui permit de pardonner au volatile, toutes les humiliations subies quand il était le serviteur de Jafar.

Donc, bien que princesse par le sang et par le titre, Jasmine n'en demeure pas moins une femme d'action quand il lui faut l'être, tout en gardant le coeur grand ouvert.


Histoire de l'avant et de l'aprés rupture :

Voyageur, toi qui cherches à fuir la monotonie de ton périple, prends donc quelques minutes pour t'asseoir. Et laisse l'humble conteuse que je suis te parler de l'histoire d'une princesse.
Une princesse née au cœur d'un océan doré... Un océan de sable.

Fermes donc les yeux... Laisses-toi gagner par ma voix et... Imagine!
Imagine ce désert, brûlant le jour, glacé la nuit... Ses dunes de sable de la couleur de l'or le plus pur, balayées par les rafales de ce vent que l'on appelle l'Harmattan. Dans cet océan infini, où l'homme ne peut survivre, se trouve des îlots de calme et de prospérité. Telle est Agrabah. C'est dans ce joyau incrusté entre deux dunes de sable, qu'est née la princesse de mon histoire.
Son nom est Jasmine! Ce nom te rappelle quelque chose, Voyageur? … Voilà qui ne m'étonne pas! Elle est célèbre. Mais ceci parce que son histoire est principalement liée à celui qui est devenu son époux.... Oui, Voyageur, oui! Aladdin. Le mendiant devenu prince.
Dis-moi, Voyageur, sais-tu ce qui se passa après leur mariage? Après qu'ils eussent traverser les pires ennuis en affrontant Jafar, bandits de grands chemins, magiciens noirs ou encore les 40 voleurs eux-même? Non... J'en étais sûre.
Alors approche... Plus près encore... Oui! Ainsi c'est beaucoup mieux! Je vais te parler de la belle et douce Jasmine et de ce qui lui arriva...

La vie d'Aladdin et Jasmine avant leur mariage est connue de tous car déjà raconté par des colporteurs, des marchands, d'autres conteurs... Mais moi, moi qui suis aujourd'hui là pour t'en dire plus, je sais ce que personne d'autre ne sait.
Le Sultan, père de Jasmine, régna encore un long moment. Pendant ces années de bonheur, les deux époux vécurent des moments inoubliables et d'autres moins excitants mais tout aussi importants pour eux.
Car être prince d'Agrabah apporta son lot de responsabilités à Aladdin. Jasmine y était accoutumée depuis son enfance. Elle aida donc de son mieux son mari à supporter cette nouvelle charge. Et il mit un point d'honneur à s'en acquitter admirablement. Il ne voulait pas la décevoir.
Mais comment l'aurait-il pu? Jasmine était chaque fois plus amoureuse qu'au premier jour. Quand bien même on aurait pu croire que c'était une chose impossible. Ensemble ils voyagèrent, participèrent à diverses cérémonies et autres rencontres diplomatiques, ils aidèrent à la prospérité de la cité. Ils furent même tous deux envoyés en temps qu'ambassadeurs du Sultan pour rencontrer d'autres nobles voisins. Jasmine vécut chacun de ces moments comme autant d'occasions de vivre pleinement son amour.
Leur rêve bleu ne disparaissait pas.
Un jour, cependant, un événement bouscula leur quotidien. Jasmine ne put plus faire partie des délégations qui partaient pour les contrées voisines.
Qu'y a-t-il, Voyageur? Morte? Bien sûr que non! Jasmine vivait... Plus que jamais. Car elle vivait désormais pour deux.
Cet événement qui ébranla la vie du palais fut en effet l'arrivée d'un enfant. Jasmine rayonnait de joie à l'idée de son nouveau rôle. Aladdin et le Sultan ne furent pas en reste. D'abord troublé, le Prince, qui n'avait jamais vécu au sein d'une famille, se révéla être un père excellent. Quant à Jasmine, elle débordait d'amour et sut se montrer sévère quand il le fallait. Car le petit prince qui naquit de leur union avait hérité de l'impétuosité de ses deux parents. Quant à son grand-père, tout Sultan qu'il fut, il se laissait attendrir au moindre regard du garçonnet.
Et les années de bonheur passèrent au Royaume d'Agrabah sans que l'ombre d'un nuage n'obscurcisse le beau ciel de leur allégresse. Jahid, le fils d'Aladdin et Jasmine, grandissait heureux et entouré. Contrairement à sa mère, il aimait la vie au palais. Mais il avait hérité de son père un goût prononcé pour les voyages.
Jasmine était fière de son fils et l'aimait de tout son être. Le voir grandir lui coûtait, car elle aurait aimé qu'il restât le bambin qui n'allait pas plus loin que le jardin du palais. Maintenant qu'elle était parent à son tour, elle comprenait mieux les inquiétude de son père quand il la maintenait dans l'enceinte du palais. Mais Jahid tenait à suivre son père quand il partait et, depuis qu'il avait atteint l'âge de 7 ans, on l'avait même autorisé à accompagner ses parents dans leurs visites diplomatiques.

Oh! Mais que fais-tu, Voyageur? Tu t'en vas? Non, Voyageur... Mon histoire n'est pas encore finie! Écoute, juste encore un peu! Car les choses se poursuivent. Et, crois-moi, Voyageur, tout n'est pas aussi bien que l'on voudrait le croire au pays des nuits d'Arabie! Oui... Reviens donc près de moi pour écouter... Là... Oui, c'est très bien ainsi...

Car même ce rêve bleu, finit par se transformer en cauchemar.
Alors qu'ils pensaient en avoir terminer avec Jafar, bien des années auparavant, ils eurent à revivre la pire période de leur vie. Ils avaient réellement cru s'être définitivement débarrassé de lui. Et pourtant... Pourtant... Il revint. Plus démoniaque que jamais. Jafar s'attaqua de nouveau à Agrabah. Cela se passa pendant que Jasmine et Aladdin, ainsi que le jeune prince Jahid, étaient partis pour l'un de ces voyages diplomatiques dont je t'ai parlé un peu plus tôt, Voyageur.
Quand ils revinrent, ils crurent tomber dans l'horreur la plus pure. Le ciel était d'un noir d'encre, et le palais était déjà aux mains du terrible Jafar. Ils comprirent bien vite que le Sultan n'était plus ici. Quelques habitants apeurés, qui étaient encore libres et de leur côté, les informèrent de la situation. D'un commun accord, Aladdin et Jasmine décidèrent de passer dans la clandestinité, jugeant trop dangereux pour eux et leur fils de paraître à découvert.
Oui, Voyageur? Le Génie? Oui, c'est vrai qu'il aurait pu être un allié de tout premier ordre. Mais, vois-tu, le monde était devenu fou. Il leur apprit que Jafar n'avait jamais été détruit comme ils l'avaient cru. Et, pire encore, il avait trouvé le moyen de mettre sans-dessus-dessous le monde de la magie et de se sortir du monde des Génies dans lequel il avait reprit des forces et dont il était parvenu à se sortir. Après tout il était le Génie le plus puissant de toute la création. Et malgré toute la volonté d'Aladdin et la colère de Jasmine, il n'y avait rien à tenter contre le nouveau souverain d'Agrabah.
Aussi le couple et leur fils se cachèrent-ils. Partout où ils purent trouver un allié, ils logeaient en secret. Mais la corruption de Jafar s'agrandit on ne peut plus rapidement. Et il devint bientôt de plus en plus hasardeux de marcher dans les rues d'Agrabah pour qui n'était pas officiellement en adéquation avec le nouveau règne.
Partant de ce principe et refusant obstinément de se plier aux ordres de Jafar et ses sous-fifres, ils partirent trouver refuge dans les dunes de sables qui abritaient les voleurs. Par miracle, et parce qu'Aladdin connaissait l'un d'eux – Cassim, son propre père – ils réussirent à gagner un endroit sûr. C'est là qu'ils entendirent parler de l'histoire du Roi Sombre qui avait renversé le suzerain ultime. Ils eurent aussi vent de la résistance qui se montait, et décidèrent de faire partie intégrante de cette résistance. Il leur fallait coûte que coûte libérer Agrabah de l'emprise maléfique de Jafar. De plus, Jasmine se mourrait d'angoisse pour son pauvre père, apparemment emprisonné loin de là.
Alors qu'Aladdin se mit en devoir d'en apprendre plus sur les résistants, Jasmine resta au repère avec Jahid. Rajah, qu'ils avaient retrouvé dans les bas-fonds des ruelles sombres d'Agrabah décharné et martyrisé, les accompagnait. Le tigre refusait de quitter sa maîtresse et le jeune Jahid qu'il appréciait autant que Jasmine elle-même.
C'est ainsi que commença la nouvelle vie de ceux qui n'avait qu'inspiré à un rêve bleu éternel et se retrouvait dans un cauchemar noir sempiternel.

Voilà, Voyageur... Tu connais désormais l'histoire d'Aladdin et Jasmine... Du moins ce qu'il s'en est dit jusque là... Car le monde est toujours aussi fou et le cauchemar continue...

Objets Acquis et pays de départ : Rajah, un fouet et une dague à lame recourbée. Pays de départ : Agrabah.


Test RP

« Jasmine se plaqua dans l'ombre du tonneau.
Le groupe d'hommes marchait sans se soucier le moins du monde du bruit qu'ils faisaient. La lune gibbeuse était déjà haut dans le ciel, et les villageois préféraient sûrement dormir sans le tintamarre qu'ils faisaient.
Mais qui se serait frotté à eux?
Depuis trois jours qu'elle avait débarqué sur l'île de Halloween, Jasmine avait rapidement compris qui étaient les personnes à éviter si on ne tenait pas à avoir des ennuis. Et les hommes qui passaient en ce moment même dans la rue étaient justement de ceux-là. Sous les ordres de Gaston, chef attitré de la bourgade, ils ne craignaient rien ni personne. La délation ne leur causait aucun scrupule, pas plus que le vol, la maltraitance, et autres délits qui étaient devenus monnaie courante.
Pour sa part, l'ancienne princesse devait faire profil bas si elle voulait avoir une chance de retourner auprès des siens. Elle n'avait pas encore eu la chance de découvrir les rebelles dont on lui avait parlé et qu'elle avait l'intention de rencontrer pour en apprendre plus sur l'évolution de la situation dans cette partie du monde.
Au moins avait-elle réussi à se cacher de ses ennemis. Mais ses réserves de nourriture ne dureraient pas éternellement. Or le moindre marchand de ce village pouvait la dénoncer. Elle n'était pas du coin, des esprits s'interrogeraient, c'était inévitable. Et un esprit qui s'interroge devient parfois un esprit nourrit de doutes. Et si les doutes en question amenaient cet esprit à en déduire qu'il a peut-être eu affaire à une rebelle, elle finirait par être dénoncée. Tôt ou tard.

Quand le groupe tourna dans l'une des ruelles, hors de portée de Jasmine, celle-ci émergea avec lenteur de sa cachette. Mais elle jugea préférable de rester dans l'ombre le plus longtemps possible. Dans le village où tout n'était que ténèbres cela n'était guère difficile, encore fallait-il savoir éviter les coins d'ombre traitres.
De plus, la brume qui planait en continu sur le village était un plus pour pouvoir se cacher, à condition de ne pas faire de mauvaises rencontre.
Jasmine frissonna une nouvelle fois. Cet endroit était lugubre et ne cessait de lui donner la chair de poule. Elle concevait mal comment des gens pouvaient vivre en permanence ici. Elle n'avait jamais connu ce bourg avant que le monde ne sombre dans le chaos. Et elle avait bien du mal à se l'imaginer dans un quotidien paisible. Elle sentait encore les tremblements de terreur qu'elle avait ressenti en arrivant dans la forêt puis dans cette bourgade.
Depuis elle était sans cesse sur ses gardes, les nerfs à vif. Il aurait été si facile de se faire attraper. Se secouant mentalement, elle décida d'avancer. Furtivement, elle atteignit l'avenue principale. L'endroit, parce que plus vaste que le reste du village et parce qu'il bénéficiait d'un peu plus de soleil dans la journée, était moins terrifiant.
Les pavés étaient tout aussi lézardés et disjoints que dans les ruelles. Certains n'étaient même plus à leur place d'origine. A certains endroits, on ne trouvait que terre boueuse et mauvaise herbe. Quant à la fontaine, sur la place, il y avait bien longtemps qu'elle ne faisait plus couler d'eau. Ébréchée en plusieurs endroits elle avait bien triste mine. Cette impression se renforçait avec le gris terne de sa pierre, couverte de plantes grimpantes. Soudain un bêlement éraillé tétanisa Jasmine. Un mouton famélique venait de faire son entrée sur la place. Sa laine pendait lamentablement autour de son corps squelettique.
° J'imagine que le commerce de la laine ne doit pas être des plus importants, par les temps qui courent. °
Mais elle n'avait pas le luxe de pouvoir s'arrêter, et encore moins de s'occuper de la pauvre bête. Il lui fallait gagner un abri sûr et, dans la mesure du possible, en apprendre un maximum sur la situation ici. Ce qu'elle avait déjà pu apercevoir était autant d'indice sur la direction politique suivie par ce pays, mais elle tenait à en savoir plus.
D'un bâtiment d'aspect vétuste – mais quelle maison ne l'était pas ici? - émanait de la lumière. Des rires et des cris étaient audibles, venant de cet endroit.
° Ainsi donc, il y a encore des gens pour rire, malgré la situation! Ce n'est sûrement pas une bonne nouvelle!°
Néanmoins, poussée par le même courage qui l'avait portée hors des murs du palais, voilà bien longtemps, elle se coula parmi les ombres, jusqu'à la bâtisse. Il s'agissait d'une auberge, si elle en croyait le panneau qui s'agitait faiblement dans un grincement atroce. Se glissant vers l'arrière de l'auberge, Jasmine tenta d'apercevoir l'intérieur. Mais si la finesse et le mauvais état des murs lui permettaient d'entendre les bruits, les fenêtres étaient bien trop crasseuses pour laisser voir quoi que ce soit. C'était même à tel point qu'en plein jour, la lumière devait peiner pour passer. Un véritable repère de crapules en tout genre.
Tandis qu'elle se questionnait sur la meilleure façon d'entrer, Jasmine aperçu un sac, jeté contre le mur de la demeure d'en face. Des morceaux de tissus en dépassaient. Prise d'une inspiration subite, elle se mit à fouiller dedans. Les haillons qu'elle découvrit étaient raidis par la saleté et puait la sueur et l'alcool. Un mendiant lui-même n'en aurait pas voulu. Grimaçant, elle dut réprimer le haut le cœur qui lui était venu. Au moins, avec ça sur le dos, elle avait peut-être une chance de passer inaperçue.
Un béret flasque complétait la tenue. Il faudrait bien que cela suffise pour contenir la masse de ses cheveux, car elle n'avait rien d'autre à disposition.
Calmant de force les mille et uns frissons qui lui parcouraient le corps tandis qu'elle se changeait, Jasmine réussit à parvenir jusqu'au bout de son déguisement. Grimée comme le plus infâme des mendiant de cette ville de cauchemar, elle arriverait plus facilement à ne pas attirer les soupçons. Des bruits de pas, accompagnées de rires gras et de conversation, attirèrent son attention. C'était le groupe qu'elle avait vu passer un peu plus tôt. Ces hommes se dirigeaient vers l'auberge.
C'était le moment de passer à l'action. Plus morte que vive à l'idée de ce qu'elle entreprenait, elle sortit de l'ombre en boitillant. Une démarche trop fluide ou trop gracieuse l'aurait immanquablement trahie. Tandis qu'elle s'approchait de l'auberge, elle fut repérée par l'un des hommes!
« Hey, toi! Qu'est-ce que tu fais-là? »
Le cœur de Jasmine manqua un battement. Mais elle finit par se calmer et répondit en contrefaisant sa voix pour la rendre plus grave:
« Ri-Rien, seigneur... Je cherche juste un peu de nourriture... Et il fait si froid dehors... »
Les autres éclatèrent d'un rire méchant tandis que celui qui l'avait interpelée la toisa d'un oeil mauvais. Mais, contre toute attente, il ouvrit la porte de l'auberge.
« Allez, va! Je me sens d'humeur joyeuse! On trouvera bien quelque chose à faire de toi! »
Au sourire carnassier qu'arboraient son interlocuteur et ses compagnons, Jasmine comprit vite qu'elle n'aurait pas grande mansuétude à attendre de ces bandits. Mais, au moins, elle avait réussi à entrer.

Dans l'auberge, les hommes étaient majoritaires, pourtant Jasmine vit quelques femmes, trainer ici et là, principalement pour servir la bière qui coulait à flots. Trois blondes, à la peau aussi pâle que leurs cheveux emmêlés, essayaient vainement d'attirer l'attention d'un homme.
Filant se tapir dans un recoin sombre dans l'espoir d'être oubliée de tous, Jasmine prit le temps d'observer ce qui l'entouraient.
Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre que l'homme qu'essayaient de séduire les trois blondes était Gaston, chef incontesté de ce village. Brun, les cheveux longs attachés en catogan, un torse larges et des épaules de titan, musclé comme un athlète, ainsi était l'homme. Une chemise écarlate, un pantalon serré noir et des bottes de cuir de la même couleur revêtaient son corps. Son air bougon et son regard assassin amplifièrent l'angoisse de l'ancienne princesse. Tomber entre les mains d'un homme pareil était certainement la pire chose qui pouvait lui arriver.
Autour d'elle les hommes parlaient:
« Il paraît que Gaston a fait appeler le Big Boss! »
« Ouais, d'après ce qui se dit, il aurait mis la main sur quelque chose susceptible de l'intéresser. »
« Et c'est quoi? »
« Comme si je le savais! Le seul qui peut répondre, c'est Gaston lui-même! Et c'est pas moi qui irait lui poser la question. »
Jasmine nota mentalement ce détail. Il y avait donc un autre Malin puissant dans les parages. Et si elle en jugeait pas la crainte sous-jacente des hommes qui venaient de parler, il était encore plus haut placé que Gaston et plus dangereux. Soudain la porte de l'auberge s'ouvrit à nouveau. Un courant glacial s'insinua, mais pas seulement dû au froid extérieur. Le personnage qui venait d'entrer était pour le moins atypique. Un sac de jute au visage mauvais. Jasmine aurait pu en rire si elle ne l'avait pas vu de ses yeux. Son sang se figea dans ses veines. Tout en lui respirait la méchanceté gratuite. L'assistance entière retint son souffle. Personne ne bougea, tandis que le nouveau venu s'avança droit vers Gaston. Celui-ci n'avait pas réagit outre mesure.
Jasmine serra ses jambes contre elle, les ceignant de ses bras avec force pour s'empêcher de trembler. Quand l'étrange personnage entreprit d'entamer la conversation avec Gaston, quelques murmures s'élevèrent autour des tables.
« C'est lui! C'est le Big Boss! »
« C'est Oogie Boogie! Le dirigeant de Halloween Ville! »
« Il peut se vanter d'avoir de fameux prisonniers. »
Jasmine, captant vaguement ces quelques renseignements, se força à détourner ses yeux de l'effroyable maître de Halloween ville. Personne encore ne faisait attention à elle, il était donc préférable d'utiliser sa relative liberté pour écouter ce qui se disait.
« D'après ce qui se dit, c'est dans les geôles d'Oogie Boogie que sont retenus plusieurs anciens souverains déchus. »
Brusquement, le sang de Jasmine ne fit qu'un tour. Ce renseignement-là était l'un des plus précieux qu'elle avait à sa disposition. Peu de personnes savaient où se trouvaient les monarques qu'on avait capturés.
° Père...°
Il était possible qu'elle fasse fausse route, mais le contraire était tout autant probable. La colère qui lui fit bouillonner le sang aurait pu suffire à lui faire faire une bêtise, mais la peur que lui inspirait Oogie Boogie, Gaston et les hommes présents était encore plus forte et la raisonna. Mais un jour, oui, un jour elle reviendrait et, ce, pour aller chercher son père.


Dernière édition par Jasmine le Mer 20 Oct - 3:45, édité 4 fois
avatar
Jasmine
Princesse des Sables (11)

Messages : 197
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 28
Localisation : Dans le désert qui entoure Agrabah

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Message par Maître de Neverland le Mer 6 Oct - 9:04

/me sort le champagne !


Bienvenue à toi !

Merci d'avoir embarqué au pays du rêve bleu !

Malgré le fait que tu ne sois qu'à la préparation de ta fiche, je te précise que nous nous arrêtons au premier Aladin et donc que Iago n'est pas encore passé gentil par exemple, de plus, essaye de te décrire toi plutôt que par rapport à Aladin, tu ne dois pas prendre le risque d'influer sur l'histoire d'un possible futur Prince, aussi charmant soit-il ... Voilà, je te dis ceçi pour que tu ne partes pas dans une mauvaise direction !



Bonne chance à toi Jeune fille d'Orient !
avatar
Maître de Neverland
Admin

Messages : 208
Date d'inscription : 14/06/2010
Localisation : Dans ton dos

Voir le profil de l'utilisateur http://disneydw.discutforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Message par Jasmine le Mer 6 Oct - 10:51

Merci pour le champagne, j'en prendrais bien une coupe! Et merci pour l'accueil.

Bien, maintenant que les civilités sont dites, j'aimerais tout d'abord dire (et ceci n'est qu'un petit reproche amical, ne le prends pas mal du tout) c'est "Aladdin" avec 2 "D".
J'y tiens parce que c'est mon film Disney culte (exaequo avec Pocahontas).

Mis à part cela, oui, je suis au courant, j'ai bien tout lu!
Malgré tout, pour l'histoire de Jasmine (que je différencie totalement de moi, et il ne sera jamais question de mes propres émotions dans mon jeu, pas plus que de mes expériences) je tiens à m'inspirer des 2eme et 3eme films. Parce que c'est dans ceux là que s'est façonné, selon moi, le plus gros de sa combattivité.
Entre Jafar sur le retour et les 40 voleurs, elle a eu de quoi se faire la main.
Cela dit, non, je n'ai pas l'intention d'utiliser des éléments des 2 suites d'Aladdin pour influer sur le RP. Pas d'inquiétude pour ça.
En ce qui concerne Iago et Jafar (que je vais citer dans le récit de l'histoire de Jasmine en m'inspirant du film 2) j'ai tout prévu pour que cela concorde à la logique de l'histoire.
En conséquence de quoi, malgré le fait que je base le récit de la vie de Jasmine en tenant compte des autres films que le premier (moi, et non vous) il n'y aura rien qui puisse déranger le bon déroulement du jeu.

Mais pour cela, il va falloir me laisser un peu de temps, que je puisse terminer ma fiche avec l'histoire, écrite, relue et corrigée pour dégager toutes les fautes que je déteste voir dans mes textes.
Alors, oui, je sais, je suis une tête de mule (je ne suis pas fan de Jasmine pour rien), mais je ne suis ni idiote, ni inattentive, et je n'ai pas l'intention de faire de l'anti-jeu ou de baffouer les règles. Le seul moment où je vais relater des références aux films 2 et 3 d'Aladdin sera dans ma fiche (et cantonné dans l'histoire de Jasmine), sauf peut-être que le fait que Jasmine et Aladdin sont mari et femme, et qu'elle a gagné de l'expérience pour le combat.

Pour conclure: pas d'inquiétude, je ne vais influer sur rien si ce n'est mon propre personnage. Et si jamais il se passe pendant le RP des choses imprévues, eh bien je sais parfaitement bien improviser. Je ne me contente pas de me borner aux films. Je ne manque pas d'imagination.

Donc voilà, tout ça pour dire que j'ai mes idées, elles sont en adéquation avec le forum (en tous cas il n'y a pas d'anicroches, selon mon point de vue), et que je peux les justifier.
Maintenant, s'il y a à redire, eh bien je vous invite, chers membres du staff, à me recontacter et à me dire ce qui ne va pas! MAIS, s'il vous plait, attendez que j'ai fini ma présentation! Je n'en suis qu'à la moitié!

Merci!
C'était Priscilla, la miss qui parle trop! XD
avatar
Jasmine
Princesse des Sables (11)

Messages : 197
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 28
Localisation : Dans le désert qui entoure Agrabah

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Message par Maître de Neverland le Mer 6 Oct - 20:04

Héhé, une sacré membre du premier coup Very Happy

Je me vois dans l'obligation de me corriger en effet : Aladdin (Aladin étant le nom d'origine dans les contes d'Orient).

Eh bien me voilà rassuré et je suis votre obligé !

On se revoit donc à la fin de votre fiche !

edit : Fée comme bon te semble


Dernière édition par Maître de Neverland le Jeu 7 Oct - 5:43, édité 2 fois
avatar
Maître de Neverland
Admin

Messages : 208
Date d'inscription : 14/06/2010
Localisation : Dans ton dos

Voir le profil de l'utilisateur http://disneydw.discutforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Message par La Fée des Rations le Jeu 7 Oct - 0:07

* offre une ration de Nutella à la joueuse de Jasmine*
Comme dit sur la CB, Bienvenue sur DDW !

Bonne continuation de votre fiche !
avatar
La Fée des Rations
modérateur

Messages : 191
Date d'inscription : 14/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Message par Jasmine le Dim 10 Oct - 8:15

Voilà!

L'histoire de ma fiche est postée. Vous êtes donc libres de lire ce que j'ai imaginé.
Comme je l'ai déjà dit, je voulais construire ça comme un véritable récit. J'ai mis en scène une conteuse qui relate la vie de Jasmine (et Aladdin, puisqu'ils sont tout le temps)
Si vous voyez quelque chose à me reprocher (et je suis quasi sûre qu'il y en a), y a aucun soucis: vous me le précisez!
avatar
Jasmine
Princesse des Sables (11)

Messages : 197
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 28
Localisation : Dans le désert qui entoure Agrabah

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Message par La Fée du Sommeil le Dim 10 Oct - 9:32

*La Fée du Sommeil bâille en signe de bienvenue à Jasmine.

Alors alors, première fiche à être évaluée (par moi en tous cas) et je suis bien tombée je trouve. ^^

Sans s'étendre plus que de raison:


Sur la forme:

Tu écris bien, tu as un style fluide qui se lit bien, malgré quelques phrases mal tournées. Quelques fautes par ci par là aussi, mais sûrement dues à une erreur de frappe / d'inattention. Un vocabulaire riche aussi. Attention, quelques tournures ont tendance à être très semblables tout de même, ce qui donne un petit goût de répétitions, même s'il n'y en a pas vraiment. Certaines parties pourraient aussi être allégées, comme le premier paragraphe, qui parle beaucoup pour dire peu de choses, finalement. Attention à ne pas perdre l'intérêt du lecteur. Le système du conteur qui attire les lecteurs au coin du feu n'est pas d'une originalité folle, mais ça fait toujours son petit effet. :] Toutes ces critiques sont évidemment voulues constructives, et tu es tout à fait libre de ne pas les suivre. Elles viennent de mon opinion subjective et je ne prétends pas qu'elles soient des vérités absolues. ^^ (Bon, ça semble évident, mais quand même...).


Sur le fond:

C'est là où va être le problème. Enfin, y'a pas que du mauvais, loin de là, mais autant commencer avec ce qui gêne. Malgré ce qu'a dit Never, un peu plus haut sur cette page, tu t'es servie du second film Aladdin. L'histoire de la lampe qui fond, touça... Hors, à moins que je ne fasse erreur, à la fin du premier film, le génie renvoie la lampe de Jafar dans la caverne aux merveilles. Donc pas de lampe qui fond. Donc, je suis désolée, mais il va falloir modifier ça. Parce que si on commence à faire des exceptions, on va plus s'en sortir. D'autant que ça influe sur le personnage de Jafar, de Yago, d'Aladdin, de la personne qui pourrait jouer votre enfant aussi. ^^

Ce qui m'amène au deuxième point qui me fait tiquer, tu prends beaucoup de liberté sur les personnages d'Aladdin ou de Yago par exemple. ce dernier voudra peut-être changer de camp malgré tout, qui sait? En soi, tout ce que tu dis d'eux est crédible, et donc pas si gênant que ça, n'empêche que ça obligera ces joueurs à prendre en compte ces points.

Bref, je en te demanderais pas de changer ça, la seule grosse modification à faire va être de modifier ce qui est dit sur le retour de Jafar.

Pour le reste, l'histoire est sympa, elle cadre bien avec Disney, on sent le personnage de Jasmine bien prit en main (même s'il faudra confirmer dans le test RP) et l'envie de l'incarner.


Donc, en bref: tu es douée, mais il faut changer cette partie avec la lampe de Jafar qui fond. C'est vraiment le seul gros problème. Attention aux libertés que tu prends sur les autres personnages de l'histoire aussi, même si je n'ai rien vu de grave.

Une fois cette modification faite, tu pourras attaquer le test RP. Wink Bon courage!

*La Fée du Sommeil bâille pour Jasmine, et retourne tranquillement se coucher.
avatar
La Fée du Sommeil
modérateur

Messages : 45
Date d'inscription : 14/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Message par Jasmine le Dim 10 Oct - 16:35

Merci pour ton évaluation, Fée du Sommeil.

Alors, oui! Je me suis beaucoup servie du deuxième film d'aladdin (du troisième également, surtout quand je parle des 40 voleurs et de Cassim, le père d'Aladdin!) parce que dans ses suites on voit une nette évolution du caractère de Jasmine (plus combattive, notamment)

Pour ce qui est de Jafar, j'ai essayé de rattraper le coup en imaginant que son esprit avait survécu à la lampe fondue!
Mais si ça gêne, je vais mettre ça sous silence (donc l'enlever de l'histoire).
Pour ce qui est de Iago, j'ai écrit cela tout simplement parce que je l'ai vu classé dans les capitaines des Malins, donc je voulais donner une raison qui, de mon point de vue, l'aurait amené à être prêt de Jafar.
Mais comme il ne va dans le camp d'Aladdin que dans le 2, je peux également ne pas parler du tout de lui sur le point de sa "rédemption".
J'arrangerai le récit en fonction des modifications.

Quant à Aladdin, je ne trouve pas que j'ai lancé une ligne de conduite particulière (ou alors sans m'en rendre compte).
J'ai seulement tenu compte de ce qu'on sait déjà de lui (alors, évidemment, le fait que j'ai apprécié les suites (surtout la troisième) déteint sur mon récit, j'en suis consciente)
Les réactions que je lui ai imaginées, en plus d'être ponctuelles (disons plutôt limitées dans le temps), découlent principalement du caractère du personnage créé par Disney. Bien que, oui, j'avoue encore, le trouble que je lui ai collé à la naissance de son fils soit principalement dû à ce qu'il dit au Génie au début du 3ème film (oui, je sais, il n'est pas pris en compte dans ce RP sinon on ne s'en sortirait plus!)

Pour ce qui est des voyages diplomatiques (oui, je tiens aussi à justifier ça, même si ça sert à rien! Ca sera fait, au moins)
Bah je me suis juste imaginé que ça devait bien arriver. Là, c'est juste mon imagination (et la justification de leur absence quand le palais est attaqué par Jafar, ce qui explique de mon point de vue qu'Aladdin et Jasmine n'aient pas subi le même sort que le Sultan même si Aladdin serait mort et non prisonnier).

Voilà, je crois que j'ai fait le tour de ce que j'avais à dire, à part que je promets encore d'arranger le coup avec la lampe et Iago^^
Pas de soucis là dessus!

Ah! Si! La mise en forme de mon texte:
Déjà, en me relisant j'ai vu trop de fautes, du coup ça m'a énerver, donc je vais corriger ça un petit peu plus tard!
Quant à l'effet de répétition, c'est vrai! Je ne suis pas la reine de la synthaxe formidable. Mais j'aimerais quand même savoir ce que tu entends par "des phrases mal tournées"? (avec des exemples de mon texte, ce serait super!)
La conteuse... bah oui, je n'ai rien inventé sur plan là, bien au contraire. D'autant plus que c'est ainsi que commence le film: un marchand qui raconte l'histoire d'Aladdin (marchand que l'on retrouve à la fin du 3ème et qui achève l'histoire). C'est ce côté là que je voulais retrouver pour m'immerger dans l'histoire. Et puis j'aime bien, ça permet de donner une dynamique au texte (point de vue totalement subjectif!)

Donc voilà, encore une fois j'en ai beaucoup dit!
Je m'attèle aux modif' dés que j'ai pris un peu de repos et j'attends le test RP!

Ah! Encore une chose: si quelqu'un pourrait me donner une précision sur les objets acquis avant le départ pour pas que je raconte d'énormité dans cette partie de ma fiche, ce serait sympa!
avatar
Jasmine
Princesse des Sables (11)

Messages : 197
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 28
Localisation : Dans le désert qui entoure Agrabah

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Message par La Fée du Sommeil le Dim 10 Oct - 21:46

Comme je l'ai dit, il n'y a rien de non crédible dans ce que tu dis sur Aladdin, donc c'est pas très gênant mais comme la personne qui le jouera aura peut-être envie de lui donner d'autres traits de caractère, c'était juste un avertissement pour que tu ne te laisse pas emporter. Wink Pour les voyages diplomatiques, aucun soucis, ça me semble plausible. Sinon, le fait de s'arrêter au premier film a principalement pour conséquence que les personnages comme Cassim ne peuvent être joués / connus. Ou alors il devra être créé comme un personnage inventé, et non existant.



Les phrases mal tournées sont rares, c'est pas comme si elles jonchaient ton texte, mais par exemple:

Cet océan infini où l'homme n'est pas fait pour survivre, se trouve des îlots de calme et de prospérité.

Bon, déjà, je pense que tu voulais dire "Dans cet océan". Ensuite, la phrase serait peut-être plus agréable en disant quelque chose comme:

Dans cet océan infini invivable/insupportable pour l'homme // Dans cet océan infini où l'homme ne peut survivre/vivre...

Voilà, c'est un exemple, me semble en avoir revu un ou deux autres hier soir, mais là je viens de me lever. ^^' De toutes façons, comme je l'ai dit, il y en a très peu.

Voilà voilà, bon courage pour tes modifications! ^^
avatar
La Fée du Sommeil
modérateur

Messages : 45
Date d'inscription : 14/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Message par Jasmine le Jeu 14 Oct - 22:49

Voilà, j'ai procédé aux modifications nécessaires!

Plus de lampe qui fond et les fautes d'orthographe ont été éliminées.
Du moins j'ai fait une grande épuration! Maintenant des petites vicieuses ont encore pu m'échapper!

Maintenant va falloir que je termine de compléter ma fiche! Il me reste encore à lui trouver une équipe et définir son rôle.
avatar
Jasmine
Princesse des Sables (11)

Messages : 197
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 28
Localisation : Dans le désert qui entoure Agrabah

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Message par La Fée du Sommeil le Ven 15 Oct - 7:14

*La Fée du Sommeil se lève en bâillant.

Et bah ça m'a l'air tout bon. Tu peux entamer ton test rp, à Halloween. Wink
avatar
La Fée du Sommeil
modérateur

Messages : 45
Date d'inscription : 14/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Message par Jasmine le Ven 15 Oct - 7:28

Ola Kola^^

(oui, parce que, pour la petite histoire, le "OK" ne vient pas du mot américain "Okay" mais de l'expression grecque "Ola Kola" qui veut dire "Tout va bien"! Les américains qui faisaient commercent avec la Grèce ont rapidement abrégé cela en "OK" quand ils confirmaient que tout était en ordre pour les livraisons. Et de là est né le "Okay" qui est simplement dû à la prononciation des deux initiales)

Juste une précision (qui peut quand même avoir son importance):

A Halloween Ville, je suis censée faire quelque chose de précis?
Etant donné l'ambiance qui y règne et le peu de moyen existant pour y accéder, j'aimerais quand même bien donné une raison valable à Jasmine d'aller risquer sa peau! Je veux bien inventer cette raison, si c'est ce qui m'est demandé, mais si vous avez des exigences à ce sujet, je suis toute ouïe!

Sinon, une autre question:
Pour les test RP, on part du principe que les persos savent trouver tous seuls comme des grands (et sans participer à une aventure) des portails dimensionnels?
avatar
Jasmine
Princesse des Sables (11)

Messages : 197
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 28
Localisation : Dans le désert qui entoure Agrabah

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Message par Maître de Neverland le Ven 15 Oct - 9:21

Je tiens à repréciser qu'un test rp n'est qu'un passage d'une aventure, vous pouvez faire des ellipses trés larges. Tu pars donc du principe qu'elle s'y trouve tout simplement, ensuite à toi de t'inventer un but (espinonnage, vol ...) en tenant compte de l'univers du pays et tu coupes ton récit quand tu le désires.

Okay ? ^^
avatar
Maître de Neverland
Admin

Messages : 208
Date d'inscription : 14/06/2010
Localisation : Dans ton dos

Voir le profil de l'utilisateur http://disneydw.discutforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Message par Jasmine le Mer 20 Oct - 3:46

Et voilà!
Mon test RP est publié! J'ai une sincère impression que j'aurais largement pu mieux faire!

Donc n'hésitez pas à me descendre en flèche que je le recommence propre et tout! Avec vos bons conseils je saurais précisément ce qu'il y a à changer!
avatar
Jasmine
Princesse des Sables (11)

Messages : 197
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 28
Localisation : Dans le désert qui entoure Agrabah

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Message par La Fée du Sommeil le Mer 20 Oct - 11:20

*La Fée du Sommeil bâille

Alors alors... En bref:


1 ) Respect du personnage incarné: Très bon
2 ) Cohérence test rp/background: Bon
3 ) Originalité: Pas mal
4 ) Syntaxe: Très bon
5 ) Vocabulaire: Très bon
6 ) Orthographe: Excellent
7 ) Capacité à faire des naître des émotions aux autresjoueurs: Pas mal
8 ) Interaction avec les PNJ/autres personnages: Pas mal
9 ) Gérance capacités de son perso: Très bon
10) Fluidité du texte: Très bon





En long: C'est très agréable de te lire, et tu joues très bien une Jasmine très crédible. Le test rp est bien pensé et bien organisé. Pas grand chose à te dire de plus, je crois. ^^


Le petit + : On décroche pas.
Le petit - : (Parce qu'il en faut un alors...) La mise en page. Peut-être qu'aérer un peu le texte, espacer les phrases romancées des phrases de dialogues par exemple, le rendrait encore plus agréable à lire.




Pour moi tu mérites d'être validée avec un niveau de... 11. J'aurais pu mettre 12, mais tu aurais pas eut assez de marge pour nous montrer ce que ça donne quand tu es contente de toi. ^^


Reste à voir ce qu'en pensera un deuxième avis.


Félicitations pour tes textes en tous cas! :]
avatar
La Fée du Sommeil
modérateur

Messages : 45
Date d'inscription : 14/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Message par Jasmine le Mer 20 Oct - 22:12

O-O... Eh beh... Si je m'attendais à un aussi bon avis!

*s'incline profondément devant la Fée du sommeil*
Merci beaucoup de ton avis! Et promis, par la suite, j'espacerai un petit peu au niveau de la mise en page.
S'il n'y a que ça qui dérange, c'est du vite fait! lol
avatar
Jasmine
Princesse des Sables (11)

Messages : 197
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 28
Localisation : Dans le désert qui entoure Agrabah

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Message par La Fée des Rations le Ven 22 Oct - 13:06

Je suis entièrement d'accord avec la validation de ma soeur. Donc je te valide avec un niveau 11.

Comme Sommeil te l'a fait remarquer, n'hésite pas à aérer tes textes ce qui rendraient la lecture encore plus agréable.

Amuses toi bien dans le rp, et au plaisir de lire tes textes.
avatar
La Fée des Rations
modérateur

Messages : 191
Date d'inscription : 14/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vole en tapis volant, vers la magie des Nuits d'Orient [En attente d'un commentaire]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum