Tendre la main

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tendre la main

Message par Maître de Neverland le Mer 27 Oct - 11:09

Personnage : Ecureuil


Le vent chaud d'Agrabah emmenait son lot de sable quotidien sur les pauvres hères qui quémandaient dans les ruelles de la ville. Tel une ombre, la princesse se mouvait en distribuant de petites poignées de Piastres de bronze dans les mains qui se tendaient vers elle. La fugitive furtive évitait les zones lumineuses et les patrouilles de gardes, derrière son voile, la princesse oeuvrait pour les autres.
Alors qu'elle tendait une Piastre, la main à qui elle était destinée s'avéra bien trop petite, Jasmine leva les yeux et s'aperçut de l'aspect du supposé mendiant. Un petit être de poils, pourvu d'une cape et d'un chapeau, à l'allure d'aventure et non pas de pauvreté, la princesse faisait face à un messager : un écureuil de la rébellion.
Retirant humblement son couvre-chef, il s'adressa à la belle des sables.
"Les rebelles vaincront princesse ! Je viens vous tenir au fait d'un événement troublant pour la jeunesse révolutionnaire ! Lorsque le soleil montera demain, une main tombera à terre ... En effet, à l'aurore, un jeune voleur de pomme perdra sa main pour l'exemple... Princesse ! Imaginez l'impact d'un tel fait sur notre pays ! Sauvez cet enfant ! Il est dans les prisons du palais... bonne chance à vous princesse, on croit toujours en vous ..."
L'écureuil remit son chapeau et partit en petit bonds de la ruelle laissant la princesse seule au milieu des mains tendues.
avatar
Maître de Neverland
Admin

Messages : 208
Date d'inscription : 14/06/2010
Localisation : Dans ton dos

Voir le profil de l'utilisateur http://disneydw.discutforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tendre la main

Message par Jasmine le Mer 27 Oct - 11:45

En ce milieu d'après midi, la température était très élevée. Rien d'étonnant en ce pays où la température descendait rarement très bas, sauf au plus sombre des nuits quand le soleil de plomb laissait place à sa pâle consoeur, la Lune.

Jasmine, comme tous ceux qui l'entouraient en ce moment-même, y était habituée depuis sa naissance. Et bien peu étaient ceux qui s'aventuraient jusqu'à la cité royale d'Agrabah, nichée au coeur du désert.
Aussi sa surprise quand ce petit rongeur, tout aventureux qu'il fut, vint à elle était bien compréhensible.

Devenue rebelle par la force des choses, et par profonde conviction personnelle, elle avait entendu parler des émissaires chargés de transmettre les messages entre rebelles. Et elle ne fut pas longue à comprendre que c'était l'un d'eux. Et le message qu'il avait pour elle était bien préoccupant. Et révoltant au plus haut point.

° Il a raison, on ne peut en aucun cas laisser faire une telle abomination! Cet enfant a besoin d'aide °

Mais le messager avait précisé que le pauvret était emprisonné. Pour avoir longtemps assister aux condamnations infligées par son père aux criminels, elle savait combien les geôles du palais étaient difficiles d'accès.

Mais, soudain, elle se rappela d'un détail rapporté par Aladdin. Un jour il lui avait avoué de quelle manière il s'était échappé de sa cellule.

° Un passage secret creusé dans la roche! °

Bien sûr, Jafar connaissait l'existence du passage. Mais avec de la chance, il ne l'aurait pas obstrué depuis. C'était sa seule et unique option. Seulement, elle ne pouvait pas agir seule. Cela aurait été trop risqué. De plus il fallait s'aventurer dans le désert. Et pour cela, elle devait se préparer.

Abandonnant les quelques pièces qui lui restait et caressant distraitement les têtes de quelques enfants présents, elle se faufila jusqu'aux abords de la ville.
Il lui restait encore plusieurs heures avant la fin de la journée. Après quoi il leur faudrait agir. Il était impératif que le jeune condamné soit sorti du palais avant l'aube. Sans quoi il serait trop tard et elle aurait échoué.

Sortir de la ville était plus facile que d'y entrer, surtout si l'on connaissait les passages réservés aux bandits.
Mal entretenus depuis l'ascension de Jafar au trône, les murs d'enceinte, s'ils étaient surveillés, n'en étaient pas moins peu visités par les maçons. Or des fissures, souvent dissimulées par le sable, permettaient l'accès à de nombreux points de la ville. C'était par l'une d'elles que la Princesse s'aventurait à chaque aller-retour.
Là!
L'entrée était parfaitement claire pour qui avait l'habitude de prêter attention au moindre détail. Mais pour des yeux non avertis, cet assemblage hétéroclite de caisses en bois délabrées et de couvertures moisies, le tout ensablé la plupart du temps, ne se différenciait guère des autres tas d'ordures qui trainaient un peu partout.

Jasmine sortit impunément de sa ville natale. Une fois dehors elle fouilla du regard les alentours. Rien n'était visible.
Elle leva les yeux.
Aucun garde à cet endroit sur le chemin de ronde.

° Parfait! °

Elle s'accroupit et tâtonna dans le sable. Mais elle ne trouva pas ce qu'elle cherchait. Elle allait devoir l'appeler.

"Tapis! Tapis!"

Alors, seulement, une couche de sable se souleva pour laisser apparaitre le tapis volant qui accompagnait toujours Aladdin mais qui, pour l'occasion, avait servi de moyen de transport à Jasmine.

"On doit retourner au Repère! En rasmote, comme d'habitude!"

Jasmine s'allongea sur le tapis qui décolla à quelques centimètres à peine du sol puis ils partirent tous deux jusqu'à la caverne qui abritait les voleurs chez qui Aladdin, elle et leur fils avaient trouvé refuge.

° Je dois absolument en parler avec Cassim! Ensemble nous mettrons au point un plan d'attaque. Et si Aladdin est là il pourra m'aider dans mon entreprise! Jamais il ne laissera cet enfant perdre sa main! °
avatar
Jasmine
Princesse des Sables (11)

Messages : 197
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 28
Localisation : Dans le désert qui entoure Agrabah

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum