Au pied des remparts (suite de "Mise au point d'un plan")

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au pied des remparts (suite de "Mise au point d'un plan")

Message par Jasmine le Jeu 11 Nov - 13:00

HRP: Précédent sujet

Cela faisait maintenant plus de deux heures que Jasmine et Ralëd avaient quitté la Montagne des voleurs.

En chemin, la Princesse avait fait part de son plan au jeune voleur, afin qu'il comprenne en détail ce qu'elle attendait de lui. Comme l'avait prévenue Salëm, le jeune homme ne prononça aucun mot. Et ce fut à peine s'il avait hoché la tête quand elle lui avait expliqué ce qu'elle projetait. L'expression impénétrable de son visage avait destabilisé Jasmine, mais elle avait finit par s'y accoutumer.

Néanmoins elle ne pouvait réprimer un léger frisson quand elle croisait le regard sévère de ce garçon, élevé à la dure pour pouvoir survivre dans l'univers des crimes et délits. Quand elle songeait à l'enfance qu'il avait dû avoir et à celle que vivait le petit frère du jeune homme, elle éprouvait des remords à laisser son fils, son précieux petit garçon, goûter à cette vie.

Seulement, il lui fallait laisser de côté sa sensibilité pour le moment, quoi qu'il lui en coûte. Un autre enfant avait besoin de bien plus d'aide que son fils. Et c'était actuellement pour ce pauvre petit condamné qu'elle risquait sa vie.

° Je ne dois pas perdre de vue mon objectif et mes priorités! Sinon j'y perdrais ma liberté... ou pire encore! °

Ils finirent par arriver aux pieds des remparts de la ville. La nuit était tombée depuis longtemps, mais la lune brillait suffisamment pour que ni Jasmine, ni Ralëd ne ressente le besoin d'allumer une torche. Ce qui les arrangait on ne peut mieux car la lueur d'une flamme les aurait condamnés aussi sûrement que s'ils étaient entrés par la grande porte.

Pour parvenir jusqu'à Agrabah, Jasmine avait demandé deux chevaux, pour Ralëd et les deux enfants. Grimpée sur le Tapis, elle n'avait besoin d'aucune autre monture. Le jeune voleur avait fixé le compagnon de textile de la Princesse sans rien dire. Elle aurait pu prendre ça pour du doute si son regard n'avait pas été aussi... neutre. A défaut d'autre terme.
Une fois le plein de provisions et d'eau fait, ils s'étaient mis en route. La traversée du désert en pleine nuit présentait l'avantage de leur épargner la chaleur infernale du soleil de plomb, mais l'air sec et froid de la nuit ne les aidait guère non plus.
Malgré tout ils étaient tous deux rodés à ce genre d'excursion, aussi subirent-ils cette épreuve sans le moindre commentaire ou la moindre grimace.

Mais les véritables obstacles se présentaient maintenant qu'ils se trouvaient devant la ville. Il leur fallait redoubler de prudence et d'attention. Les gardes étaient nombreux à patrouiller le soir.
Jasmine se tourna vers Ralëd.

"Suis-moi! Ces murs sont bardés de fissures par lesquelles n'importe qui peut passer, mais aucune n'est assez large pour des chevaux. On va donc devoir passer par une faille un peu plus large, mais plus exposée aussi"

Il acquiesça brièvement puis la suivit quand elle se mit en route. Cette fois elle était descendue de Tapis, mais celui-ci suivait, après les chevaux que Ralëd tenait par leurs brides. La faille en question était plus récente que d'autres fissures moins larges, et il ne faisait aucun doute qu'elle serait sûrement bientôt réparée. Mais, pour le moment, elle n'était que surveillée.
C'était la première étape du plan de la Princesse et, si elle échouait à ce stade-là, non seulement sa vie ne tiendrait plus qu'à un fil, mais celle de Ralëd ne vaudrait plus rien et Salëm ne reverrait jamais aucun de ses fils. Résolue à ce que rien de ceci n'arrive, Jasmine se coula le long du mur, jusqu'aux bords de la faille.
Des gardes allaient et venaient, jetant de fréquents coups d'oeil au trou dans le mur et au désert. Mais ils ne remarquèrent rien des intrus qui s'apprêtaient à passer à l'intérieur de la ville.

Jasmine fit signe à Ralëd de s'approcher d'elle. Quand elle put atteindre son oreille et se contenter de lui souffler quelques mots, elle lui détailla les pensées qui venaient de prendre forme dans son esprit.

"Nous allons sacrifier l'une des bêtes... Je me chargerai de transporter les enfants sur Tapis! Pour l'heure il nous faut absolument une diversion, sans quoi nous ne pourrons pas entrer."

D'un geste sûr et précis, il détacha les sacoches de la selle de l'un des hongres emportés. Puis, par précaution, il lui ôta sa selle et son harnachement. Suite à cela, il dirigea l'animal vers la faille. Jasmine l'observa faire sans bouger ni parler. Il était parfaitement maître de ce qu'il faisait. Avec un contrôle total de la situation, il frappa d'un coup sec la croupe du cheval qui, effrayé, hennit et se précipita à travers la faille.
Jasmine leva les yeux.
Le vacarme avait alerté la totalité des gardes présents. Des cris s'élevèrent par dessus le bruit des sabots de l'animal en fuite. Bien sûr ils venaient de perdre une bête superbe, mais c'était un faible prix à payer pour la libération du pauvret qui voyait venir l'aube avec terreur.

Profitant du désordre régnant sur les remparts, Jasmine, Ralëd, Tapis et leur hongre restant, traversèrent la faille sans se faire remarquer. Regardant dans son dos afin de vérifier qu'ils n'avaient pas été encore repérés, Jasmine remarqua que le voleur jetait plusieurs coups d'oeil vers la direction qu'avait prise le cheval perdu.

"Réussissons cette mission et je dédommagerai tes compagnons pour cette perte... Mais nous n'avions pas d'autres choix si nous voulions entrer sans problèmes!"

Ralëd tourna la tête vers elle, mais dans l'obscurité qui régnait à présent au pied de l'intérieur des remparts, la Princesse n'aurait su dire ce qu'exprimait son regard à cet instant. Bien que troublée, elle n'en poursuivit pas moins sa route. Il était trop tard pour hésiter ou penser à reculer! Il lui fallait atteindre le palais pour accéder aux geôles. Et rien que cela nécessitait toute sa concentration et sa volonté.

Actuellement occupé par son pire ennemi, elle ne savait pas dans quel état elle allait retrouver le Palais, théâtre de toute sa vie jusqu'à l'ascension du Mal. Et cela, plus que tout autre chose, lui amenait des bouffées de rage mêlée de tristesse.

HRP: Sujet suivant
avatar
Jasmine
Princesse des Sables (11)

Messages : 197
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 28
Localisation : Dans le désert qui entoure Agrabah

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum